L’onboarding, pourquoi vous le faites mal

Fédérez vos équipes grâce à un intranet engageant

Contactez nous !

Ceci n’est pas un jugement de valeur mais le résultat d’une étude de Gallup : à peine 12% des employés pensent que vous avez fait du bon boulot pour faciliter leur arrivée

C’est quoi l’onboarding ?

L’onboarding correspond à la somme des actions mises en place pour l‘arrivée et l’accueil de nouveaux salariés.

L’importance qu’il prend aujourd’hui vient du constat fait que l’on dépense beaucoup d’argent pour recruter des nouveaux talents et souvent trop peu d’énergie ou de ressources pour leur intégration.

On cherche donc via une stratégie d’onboarding la mise en place et l’amélioration continue de process afin de valoriser l’intégration des nouveaux collaborateurs.

Pourquoi le fait-on ?

Pour remettre l’humain au cœur de l’entreprise déjà.
On n’accueille pas un pion, on accueille une personne qui va passer 250 jours par an avec vous.
On va donc faire en sorte qu’elle se sente la bienvenue et qu’elle soit le plus possible à ses aises.

Pour la réduction du délai d’opérationnalité.
On enrôle un talent aussi. On a donc tout intérêt qu’il soit à l’aise et en confiance rapidement afin qu’il délivre ce pour quoi on l’a recruté : ses compétences techniques et opérationnelles mais aussi ses “soft skills” (intelligence relationnelle et émotionnelle)

Pour votre marque employeur.
L’onboarding ce n’est pas seulement accueillir, c’est aussi fidéliser, développer les talents et savoir être attractif pour les futurs candidats.
Selon les chiffres de Glassdoor : on augmente de 82% son taux de rétention et de 70% la productivité d’un nouveau salarié grâce à un onboarding réussi.
On s’évite par la même de mauvaises surprises sur ce site et c’est aussi par ça que commence aussi votre stratégie d’employee advocacy.

Pour la rentabilité.
Il y a aussi une réalité économique, recruter a un coût humain et financier : rédaction et publication d’annonces, gestion des réponses, entretiens…

Bien embarquer un collaborateur c’est également rentable à très court terme en productivité et ça limite donc la casse en frais de recrutement.

Concrètement, comment fait-on ?

L’onboarding c’est comme tout, si on le fait à la dernière minute ce ne sera pas optimal.

Donc on se prépare bien en amont : on crée et on met à disposition les comptes intranet, mails, drive etc.
On prépare le poste de travail, les goodies, les fournitures et on en profite pour impliquer aussi le nouveau collaborateur en amont : choix de l’ordinateur, du casque, …

On peut aussi mettre en place un système de mentorat qui le guidera pendant les premières semaines. Et, dans ce cas, on veillera à ce que ce ne soit pas nécessairement son manager.

Récemment, on a beaucoup aimé l’approche d’Ausha spécialiste du podcast qui propose à ses nouveaux collaborateurs de raconter leur première semaine… dans un podcast

Et l’onboarding en télétravail ?

Le recrutement et l’onboarding demandent une vraie dépense d’énergie et de l’implication.

Pour y répondre efficacement on va se doter d’outils. Dans le cadre actuel et le présentiel peu en vogue, on se tourne idéalement vers un outil numérique qui vous permettra la mise à disposition des ressources documentaires, un annuaire, la charte de l’entreprise (horaires, dress-code…).

Ainsi on permet au nouveau collaborateur l’accès aux informations dès que cela est nécessaire pour lui, en évitant de partir du principe qu’il lui est possible d’absorber la masse d’informations qu’il va recevoir : process, documents, organigramme, …

et Inside dans tout ça ?

Un intranet (tel Intranet Inside bien entendu) vous offre pléthore de modules qui vous faciliteront la tâche pour l’onboarding de vos collaborateurs :

  • Une mise en avant des nouveaux collaborateurs sur la page d’accueil
  • Avec un peu d’effort éditorial on peut même l’accompagner d’une présentation du collaborateur, voir d’un portrait chinois
  • Un espace RH permettant de centraliser toutes les infos pratiques et administratives
  • Un module de gamification pour réaliser un parcours d’accueil
  • Un annuaire
  • Un point d’entrée vers tous les outils de l’entreprise
  • Un organigramme interactif

Si vous souhaitez digitaliser l’onboarding de vos équipes, n’hésitez pas à vous munir d’une telle dimension sur votre intranet et de nous contacter pour une démo